Il est le fondateur du Shito-Ryu Karate-do. Il est né le 14 Novembre 1889 à Shuri sur l’île d’Okinawa.

Dès son plus jeune âge, Kenwa Mabuni est confronté à des soucis de santé. Pour pallier à ce problème il souhaite entrer dans le monde du karaté. C’est comme cela que Kenwa Mabuni deviendra l’élève de maître Yasutne (Anko) Itosu.

C’est en 1902 que Kenwa Mabuni entre au lycée départemental d’Okinawa. En 1905, un mouvement de grève des lycéens se fait dans son lycée et il se doit de changer d’école. Il entre alors à l’école maritime et en ressort à l’âge de 19 ans.

A 20 ans, il devient enseignant vacataire dans l’école primaire de Naha. C’est dans cette école qu’il y étudie l’art du Naha-te sous la direction de maître Kanryô Higaonna, auquel son ami intime Chojun Miyagi (futur fondateur de l’école Goju-Ryu), le présente. Pendant 2 ans, Kenwa Mabuni s’entraînera et entrera dans l’armée pour effectuer son service militaire. Une fois l’armée terminée, il entrera dans la police et deviendra inspecteur de police en 1914, à 25 ans.

En devenant inspecteur, il a la possibilité de pratiquer, en plus du karate-do, tous les arts classiques de l’île appelés « Ryukyu Kobujutsu ».
C’est ainsi qu’il apprend le bo-jutsu (l’art du bâton) de maître Aragaki et de maître Soéishi ainsi que le saï-jutsu (l’art du saï) de maître Tawada. Il quitte la police après une dizaine d’année de service.

Après la mort des Sensei Itosu et Kanryô Higaonna en 1915, Kenwa Mabuni n’a que 26 ans. Avec son ami Miyagi, il souhaite constituer un groupe de recherche et de pratique du karaté au Japon. Le résultat de leur travail réunis les karatékas les plus connus d’Okinawa tels que G.Funakoshi et S.Ishikawa.

Ce rassemblement de grands maîtres n’aidera pas Kenwa Mabuni à garder ce groupe dans une parfaite collaboration. En effet, tous se sépareront et ce n’est qu’en 1924 que Kenwa Mabuni arrivera à rassembler de nouveaux grands maîtres tels que C.Oshiro et C.Chibana.

Deux ans plus tard, en 1926, Jigoro Kano, futur fondateur du Judo, visite Okinawa et souhaite voir une démonstration de Karaté. La démonstration de Shuri-té est faite par Mabuni, celle de Naha-té par Miyagi.

A partir de ce moment là, le futur fondateur du Judo amènera Kenwa Mabuni à réfléchir sur l’épanouissement du Karaté sur tout le Japon. C’est cet entretien avec J. Kano qui décide K. Mabuni à quitter Okinawa.

En rendant visite à Funakoshi (fondateur de notre style de karaté, le Shotokan) et à J.Kano, à Tokyo en 1928. Un an plus tard, à l’âge de 40 ans, il s’installera avec toute sa famille à Osaka où il ouvrira un dojo pour la pratique du karate-do. A l’aide des enseignements du shuri-te et du Naha-te, il entraînera dans les clubs universitaires.

C’est dans son premier livre (Karaté-Do Nyumon = initiation au karaté), que Maître Kenwa Mabuni nous donne le nom de son style de karaté : Shito-Ryu. Pourquoi un tel nom ? Il s’agit en fait d’un hommage envers ses deux anciens maîtres :

  • Maître Itosu d’où l’idéogramme SHI
  • Maître Kanryô Higaonna d’où l’idéogramme TO

C’est ainsi que Kenwa Mabuni fait en sorte de juxtaposer les deux méthodes d’entraînement avec un fondement rationnel et scientifique pour donner naissance au Shito-Ryu.

C’est en 1939 que K. Mabuni se présente à l’examen de Maître en Budo où il inscrit au « Butokukaï » son école sous le nom de Shito-Ryu. Il obtient le titre de Renshi, Maître de troisième catégorie en Budo. A la même session, G. Funakoshi obtient le même titre.